La peur du dentiste - L'anesthésie Partie 3

 

Si vous faites partie de ces patients qui acceptent mal l'anesthésie, voici quelques conseils qui vous seront peut-être utiles préconisés par votre centre dentaire Paris Barbès à Paris 18 ème...(retourner aux points précédents)

3) De son côté, le dentiste s'efforcera d'injecter très doucement le produit anesthésique, qu'il aura chauffé jusqu'à une température proche de 37°C.

4) Si vous avez conscience d'être un patient difficile, essayez d'aider votre praticien à vous aider. N'arrivez pas en retard, ce qui mettra à mal la patience de votre dentiste, préoccupé par le retard qu'il va accuser vis-às-vis du patient suivant. Préférez les rendez-vous du matin, où vous êtes encore frais et où le dentiste n'est pas encore anéanti par une douzaine de vos semblables et pas encore trop stressé par le retard accumulé tout au long de la journée.
Choisissez un dentiste disponible, qui saura vous comprendre et vous montrera de l'empathie. Les dentistes, dont la salle d'attente est toujours pleine, ne sont pas toujours ceux qui développeront ce type de qualités.

5) N'hésitez pas à demander à votre dentiste une pré-médication sédative. Un simple tranquillisant avant le soin peut neutraliser vos défenses et réticences naturelles. L'anesthésie deviendra moins un obstacle insurmontable et le produit injecté augmentera souvent son efficacité après un sédatif.

Il existe cependant des soins que les dentistes ne délivrent généralement pas sous anesthésie, tels que les détartrages, essais de prothèses, empreintes, orthodontie...